La Prévoté /St Aignan sur Cher …

Mis en avant

La Prévoté : l’Aventure continue !

 

Madame 0 et Yvonnick Le Fur.

© Photo NR

Pour son avant-dernière exposition, la Prévôté accueille un créateur tout à fait singulier. En effet, avec ce travail à deux têtes et quatre mains, le projet artistique de Madame O et Yvonnick Le Fur est devenu une réalité qui se matérialise dans des sculptures, peintures, encres, installations et par un monogramme où s’enlacent deux initiales pour former une nouvelle identité artistique et humaine. Cette exposition pourrait s’intituler « Apothéose d’une histoire commune » tant l’implication de chacun est forte dans la volonté d’aboutir à une œuvre unique. Ainsi, avec Madame O et Yvonnick Le Fur, la création n’est plus une pratique solitaire, mais au contraire une ouverture vers l’autre et les jeunes de l’IME de Saint-Martin des Douets (Tours) en visite à la Prévôté pour rencontrer et travailler avec les deux artistes sur un projet de sculpture peuvent en témoigner. Le public pourra s’entretenir avec les deux créateurs tous les jours de 13 h à 19 h et le week-end de 10 h à 19 h sans interruption et ainsi découvrir ce qui restera une des plus remarquables expositions de la saison.
Exposition à la Prévôté, rue de la Raquette. Renseignements au 02.54.71.23.23 ou communication@ville-staignan.fr

 

(article Nouvelle République du 19 octobre 2019)

 

 

Chapelle St Lazare – Noyers sur Cher …

Mis en avant

Nouvelle République 41 du 29/07/2019

Œuvres à quatre mains à la chapelle

Publié le | Mis à jour le 

 

Odile (Mme O) et Yvonnick Le Fur à la chapelle Saint-Lazare.
Odile (Mme O) et Yvonnick Le Fur à la chapelle Saint-Lazare.
© Photo NR

Depuis un an, Yvonnick Le Fur et Odile (Mme O) partagent une belle aventure humaine
en unissant leurs idées et leur savoir-faire à travers la réalisation commune de dessins,
encres et sculptures. Dans le cadre de la saison l’Art à la chapelle, ils exposent leurs œuvres
personnelles ou communes sous le thème « Paré Yv’dOlie… à 4 mains ».
Elle est dessinatrice et « mis à part manipuler de la pâte à modeler » elle n’avait jamais
sculpté jusqu’à sa rencontre avec Yvonnick qui lui-même s’est remis au dessin depuis
deux ou trois ans. L’exposition présente les œuvres personnelles de chaque artiste mais
surtout le travail à quatre mains qui matérialise les liens qui se sont créés :
« Nous partageons une même vision des formes et la même façon de les percevoir,
une espèce de complémentarité » confient-ils. Ces artistes de l’imaginaire jouent avec
la paréïdolie, une illusion d’optique qui consiste à associer une forme incertaine à
un élément connu, souvent un visage humain ou un animal, au gré de leur imagination.
Les dessins à base d’encre de chine ou de peinture acrylique ou de stylos s’observent :
on devine plus qu’on ne voit. Tandis que les sculptures toujours réalisées avec une grande
sensibilité appellent le regard et le toucher. Le résultat est surprenant et emporte le
visiteur au cœur du rêve et de ses énigmes.
L’exposition est ouverte au public jusqu’au jeudi 1er août inclus de 15 h à 19 h. Entrée libre.
(horaires modifiés pour une plus grande amplitude : 13h /19h30)